Home >> Fumer et cécité

Fumer et cécité

Alors que la plupart des personnes et des patients fréquentant les cliniques oculaires reconnaissent de nombreux dangers pour la santé, rester largement ignorant de son lien avec la cécité. Bien que le tabagisme soit associé à plusieurs maladies oculaires, dont la cataracte nucléaire et la maladie thyroïdienne, la cause la plus fréquente de cécité liée au tabagisme est la dégénérescence maculaire liée à l’âge, qui entraîne une perte irréversible grave de la vision centrale. Les options de traitement actuelles ne sont que partiellement bénéfiques pour les patients sélectionnés. Identifier les facteurs de risque modifiables pour informer les efforts de prévention est une priorité.Un facteur de risque est généralement considéré comme une cause de maladie si certains critères de causalité sont remplis.w4 L’application de critères communément utilisés4 aux preuves disponibles fournit des preuves solides d’un lien de causalité entre le tabagisme et la dégénérescence maculaire liée à l’âge. La force de l’association est confirmée par une analyse groupée des données issues de trois études transversales, totalisant 12 468 participants, dans lesquelles les fumeurs actuels présentaient un risque accru de dégénérescence maculaire liée à l’âge multiplié par trois ou quatre par rapport aux non-fumeurs1. À titre de comparaison, bien que les risques relatifs associés au tabagisme et à la bronchopneumopathie chronique obstructive dépassent 20, le risque relatif de cardiopathie ischémique chez les hommes n’est que de 1,6. w5 La cohérence est démontrée, le tabagisme constituant le risque environnemental le plus important facteur de la dégénérescence maculaire liée à l’âge chez ces trois populations étudiées en Australie, en Amérique du Nord et en Europe2,3,4. Une relation temporelle entre l’exposition et les résultats a été établie grâce au suivi à long terme de ces cohortes.5,6,7 Une relation dose-réponse entre l’exposition au tabagisme et la dégénérescence maculaire liée à l’âge est démontrée, le risque de maladie précoce augmentant avec le nombre d’années de plaie.6,7 Enfin, cette association causale est biologiquement plausible, car la macula liée à l’âge la dégénérescence peut refléter des dommages oxydatifs accumulés dans la rétine et on sait que le tabagisme entrave les effets protecteurs des antioxydants et réduit la densité des pigments maculaires.8Owen et al estiment que 214 000 résidents britanniques souffrent de déficience visuelle (meilleure acuité visuelle 6 / 18-3 / 60 Snellen) et 71 000 individus à être aveugles (meilleure acuité visuelle de l’œil) en raison de la dégénérescence maculaire liée à l’âge.9 Nous estimons que 53 900 résidents du Royaume-Uni âgés de plus de 69 ans peuvent avoir une déficience visuelle en raison de leur âge http://priligyfr.com. dégénérescence maculaire liée au tabagisme dont 17 800 sont aveugles (voir tableau et méthodes sur bmj.com) .1,9

w6 w9Des essais contrôlés randomisés examinant si les interventions de sevrage tabagique réduisent l’incidence ou la progression des maladies liées au tabagisme sont problématiques. Des études observationnelles montrent un effet protecteur du sevrage tabagique sur le développement de la dégénérescence maculaire liée à l’âge, les anciens fumeurs ayant un risque légèrement plus élevé de dégénérescence maculaire liée à l’âge que les non-fumeurs.1 La réversibilité de cette association chez les fumeurs atteints de dégénérescence maculaire liée à l’âge dans un oeil a des implications importantes pour la prévention de la participation maculaire tardive dans le deuxième oeil. La poursuite du tabagisme pourrait aussi avoir un effet négatif sur la réponse à long terme à des traitements plus récents tels que la thérapie photodynamique. Des preuves irréfutables indiquent que le sevrage tabagique entraîne des taux d’abstinence plus élevés.w8 De nombreuses cliniques de traitement du diabète, des troubles cardiaques et respiratoires intègrent maintenant le soutien au sevrage tabagique dans leurs services et des services d’ophtalmologie ou d’optométrie pourraient suivre. L’acceptabilité de cette intervention par le personnel des soins oculaires aux États-Unis est élevée, mais les contraintes de temps et de connaissances peuvent entraver la mise en œuvre.11 La prévention primaire du tabagisme est peut-être encore plus importante. En Nouvelle-Zélande, la publicité sur le tabagisme et la cécité a entraîné une augmentation des appels téléphoniques au Quitlinew9 national et une campagne télévisée intégrant la publicité australienne (légèrement modifiée) (www.quitnow.info.au/script/eye.html) a été considérée comme plus efficace que d’autres publicités reliant le tabagisme aux AVC et aux maladies cardiaques (N Wilson, communication personnelle, 2003). Une campagne de santé publique soutenue au Royaume-Uni est nécessaire pour accroître la sensibilisation aux dangers oculaires associés au tabagisme, et l’action dans le Nord-Ouest sur le tabagisme et la santé ” (www.nwash.co.uk) a lancé une brochure décrivant ces risques ainsi que des conseils conviviaux sur le sevrage tabagique. Le Collège royal des ophtalmologistes soutient cette initiative. Des avertissements plus novateurs, variés et spécifiques concernant l’impact du tabagisme sur la santé, y compris la vue, pourraient être utiles en tant qu’efforts de prévention primaire. Les avertissements ciblés sur des problèmes spécifiques peuvent être plus efficaces que les déclarations générales actuelles — “ Le tabagisme est une cause majeure de cécité ” Le tabagisme est le principal facteur de risque modifiable de la dégénérescence maculaire liée à l’âge. Les données indiquent que plus d’un quart de tous les cas de dégénérescence maculaire liée à l’âge avec cécité ou déficience visuelle sont attribuables à l’exposition actuelle ou passée au tabac. Les patients, les professionnels de la santé et le public bénéficieront d’une plus grande sensibilisation à cette association causale. Des conseils sur le sevrage tabagique devraient être présentés et évalués. De même, des recherches portant sur le comportement des fumeurs à la lumière des connaissances acquises sur le tabagisme et le risque de déficience visuelle ou de cécité pourraient utilement guider les campagnes de santé publique. Les initiatives politiques basées sur ces concepts sont maintenant clairement nécessaires.