Home >> Bush critiqué pour ne pas avoir donné de l’argent contre le SIDA au Fonds mondial

Bush critiqué pour ne pas avoir donné de l’argent contre le SIDA au Fonds mondial

Le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme a besoin de 6,3 milliards de dollars supplémentaires (3,8 milliards de dollars et 5,8 milliards de dollars) Les deux prochaines années si elle doit approuver une troisième série de concessions en octobre. Le fonds a fait l’annonce seulement quelques jours après que le président George Bush a déclaré dans son état de l’union qu’il s’engagerait $ 15bn pour combattre le SIDA. Le Premier ministre Bush, M. Gro Harlem Brundtland, directeur général de l’Organisation mondiale de la santé, a souligné la nécessité d’un investissement annuel de 10 milliards de dollars pour endiguer l’épidémie de sida. Le Dr Paul Zeitz, directeur exécutif de la Global AIDS Alliance, a déclaré qu’il était préoccupé par le plan du président Bush: “ Le Fonds mondial est le meilleur espoir pour la lutte contre le sida et d’autres maladies mortelles, mais le président semble prêt à laisser tomber le fonds. Un important investissement du gouvernement des Etats-Unis devrait être équilibré de manière appropriée entre les programmes multilatéraux et bilatéraux, en fonction de leurs avantages comparatifs respectifs. « Il a ajouté: » Le plan du président Bush « et » # x0005d « ; cible trop peu de pays fortement touchés. . . &#x0005b et ] ignore le besoin vital d’annulation de la dette pour les pays prioritaires. ” Le fonds, créé en juin 2001 par Kofi Annan et les dirigeants nationaux, vient d’octroyer 866 millions de dollars pour aider 60 pays. Mais une sensibilisation accrue de l’organisation signifie qu’elle s’attend à une augmentation du nombre de propositions de financement qu’elle reçoit. La demande de subventions dépassera de loin le montant d’argent actuellement promis au fonds. Un porte-parole du fonds, Tim Clark, a déclaré qu’il n’avait pas manqué d’argent. “ Nous avons tout ce qui a été approuvé pour le financement. Mais nous n’avons pas les ressources nécessaires pour approuver une troisième série de subventions. &#X0201d Jusqu’en décembre 2002, 2,15 milliards de dollars avaient été engagés par des gouvernements, des particuliers et des organisations. M. Clark a déclaré que le conseil envisageait actuellement une stratégie pour lever des fonds supplémentaires. Sur les 866 millions de dollars accordés par le Fonds mondial la semaine dernière, 60 % ira combattre le VIH et le SIDA, et la plupart iront dans les pays africains, l’Ethiopie recevant la plus grosse somme. Les nouveaux fonds serviront à fournir des moustiquaires imprégnées à 30 millions de familles africaines et à offrir quatre millions de traitements contre le paludisme à des personnes souffrant de souches résistantes. Jusqu’à 38,8 millions de dollars seront alloués à trois États indiens pour lutter contre la tuberculose et le VIH. . Environ 55-60 % »M. Clark a déclaré que le Fonds mondial était reconnaissant pour l’argent des États-Unis, mais qu’il en demanderait toujours plus. Il a déclaré que le fonds n’avait pas encore reçu de notification officielle du prix.Les 14 milliards restants seront affectés à des programmes bilatéraux dans 14 pays: Afrique du Sud, Botswana, Éthiopie, Guyana, Haïti, Kenya, Mozambique, Namibie, Nigéria, Rwanda, Ouganda, République-Unie de Tanzanie, Tanzanie et Zambie.