Home >> Répondre à Parikh et Mellors

Répondre à Parikh et Mellors

Au rédacteur en chef-Nous apprécions l’occasion de répondre aux préoccupations exprimées par les Drs Parikh et Mellors [1] Les auteurs semblent mal comprendre le point de notre document Nous avons entrepris de décrire les marqueurs de résistance qui devraient être anticipés lorsqu’un nombre sous-optimal ou concentration de antirétroviraux antirétroviraux prophylaxie pré-exposition Les agents PrEP sont présents lors de la séroconversion VIH du virus de l’immunodéficience humaine Dans chacune des 3 premières études majeures de PrEP iPrEx [2], TDF2 [3] et plus récemment Partners PrEP [4], Parikh et Mellors suggèrent cependant que la rareté des mutations de résistance observées chez les participants séroconvertis après la randomisation soutient l’idée que la résistance à la PrEP est un problème insignifiant. Cet argument dément le fait que la majorité des séroconversions observées dans les bras de traitement des études de PrEP La non-adhésion est protectrice contre le développement d’une résistance [5] car la pression de sélection est insuffisante pour provoquer des mutations [6] Pharmacologie analytique réalisée dans le cadre de iPrEx [7], FEM-PrEP [8]. ], et Partners PrEP [9] indique que parmi les séroconverters, les ARV étaient fréquemment à des niveaux très bas ou absents au moment de l’infection par le VIH Ainsi, l’absence de mutations de résistance parmi les séroconverters est simplement un reflet d’une mauvaise observance. En outre, les auteurs soutiennent que la propagation actuelle de la résistance aux antirétroviraux ne peut pas être attribuée à la PrEP. Ce fait est presque certainement correct car la PrEP n’a pas été largement utilisée dans une population générale dilatation. On ne peut toutefois ignorer que le VIH des séroconversions survenant en dépit de la PrEP peuvent conduire à un certain degré de résistance aux ARV En effet, Abbas et Mellors ont précédemment souligné que la résistance aux ARV de PrE P représente un défi important pour cette intervention [10] Nous maintenons notre conclusion initiale: la surveillance et la prise en charge de la résistance aux ARV deviendront des considérations cliniques encore plus importantes si et quand la PrEP est mise en œuvre de manière généralisée

Remarque

Conflits d’intérêts potentiels Tous les auteurs: Aucun conflit signalé Tous les auteurs ont soumis le formulaire ICMJE pour la divulgation des conflits d’intérêts potentiels Conflits que les éditeurs considèrent comme pertinents pour le contenu du manuscrit ont été divulgués