Home >> Faut-il rechercher un anévrisme aortique? Non

Faut-il rechercher un anévrisme aortique? Non

Le cas du dépistage des anévrismes de l’aorte abdominale semble ouvert et fermé. La mortalité des patients présentant un anévrisme rompu est d’environ 90% si l’on inclut ceux qui ne survivent pas avant l’arrivée de l’ambulance.1 2 Mais si l’anévrisme est découvert avant sa rupture et réparé électivement, la mortalité dans la main d’un chirurgien vasculaire expérimenté est d’environ 7,4% en Angleterre3 fièvre jaune. Malheureusement, les anévrismes de l’aorte abdominale provoquent rarement des symptômes et ne sont donc pas diagnostiqués avant leur rupture. Le dépistage permettrait de s’assurer que la plupart des anévrismes dans le groupe d’âge approprié seront ramassés et pourraient être réparés électivement. Le gouvernement britannique semble convaincu et des programmes pilotes de dépistage pour les hommes âgés de 65 ans devraient être lancés cette année. Mais je crois que ce mouvement est trop hâtif. La mortalité moyenne pour la réparation chirurgicale, qui provient d’une enquête épidémiologique de 545 diagnostics ou de réparations, 3 cache de grandes variations entre les hôpitaux. En outre, le taux global de mortalité est plus élevé en Angleterre que dans la plupart des autres pays4. Les centres spécialisés offrant un accès 24 heures sur 24 aux chirurgiens vasculaires et aux radiologues formés aux réparations endovasculaires d’urgence réduiraient la mortalité.