Home >> and revalidation

and revalidation

Editor — Les idées et les discussions actuelles au Royaume-Uni sur le maintien de normes élevées, l’audit médical des résultats, la revalidation, etc hypocondrie. J’ai passé 10 ans dans le NHS (1951-61) et j’ai ensuite passé plus de 30 ans dans le système de santé américain.Je crois que les réunions régulières obligatoires du personnel hospitalier dans chaque département clinique des États-Unis constituent l’une des approches les plus puissantes en matière de résultats médicaux, et donc de la compétence des médecins responsables des cas en discussion. Ceci s’applique en particulier lorsque la conférence se concentre sur les décès et les complications. Mon opinion est basée sur mon expérience en tant que participant, contributeur et organisateur à différents moments. La revalidation par examen, l’évaluation par les pairs des résultats chez les patients et la formation médicale continue sonnent bien et apaiseront les inquiétudes du public, mais ne sont certainement pas fondées. Aucun médecin ne veut apparaître comme un imbécile devant ses collègues. Quelle meilleure façon de motiver les médecins à se tenir au courant et à pratiquer une médecine saine, complète et sûre que de l’utiliser comme stimulus? De plus, le comité sur les tissus et le comité de vérification ont des rôles importants. Le comité des tissus, à intervalles mensuels, évalue un rapport sur chaque morceau de tissu enlevé chirurgicalement. En cas de divergence entre le spécimen et le diagnostic préopératoire, le chirurgien responsable doit justifier, quoique dans un premier temps, la plupart du temps dans un sens académique et son plan d’action; Les divergences répétées de ce type conduiront à la restriction des privilèges chirurgicaux indépendants et éventuellement à la suspension. Le comité d’audit choisit plusieurs diagnostics médicaux, chirurgicaux, gynécologiques, etc., et examine 20 ou 30 dossiers médicaux dans ces catégories chaque mois. Les résultats sont communiqués aux chefs de département. Si les médecins ne respectent pas les normes acceptées, leur indépendance sera limitée et ils pourront être recyclés. Chaque membre du personnel hospitalier connaît l’existence et la fonction de ces comités et des diverses conférences. Ainsi, on ne peut échapper à l’examen public de son travail et de ses résultats, que ce soit par les chefs de comité et de département ou par des questions et des discussions lors de présentations de cas cliniques. Je crois que ce système ou un système similaire au Royaume-Uni complèterait les suggestions actuelles concernant la vérification et la revalidation médicales1. Il transformerait presque inévitablement une méthode de réglementation imposée très intermittente en une formation médicale réellement continue et continue.