Home >> Réduire les décès et les blessures causés par les accidents de la route dans les pays nouvellement motorisés

Réduire les décès et les blessures causés par les accidents de la route dans les pays nouvellement motorisés

Les États-Unis ont été le premier pays à subir en grand nombre des morts et des blessés dans des accidents de la route. Comme d’autres pays motorisés, ils ont aussi connu un grand nombre de morts et de blessés. Les premiers efforts pour résoudre ce problème reposaient en grande partie sur des conjectures, l’accent étant mis principalement sur l’éducation des automobilistes. Cette approche simpliste et étroite s’est poursuivie pendant des décennies, même si le nombre de décès et de traumatismes a continué de croître.1 Dans les années 1960, une approche de santé publique du problème a émergé aux États-Unis et dans d’autres pays motorisés. Dans le cadre de cette nouvelle approche, les options de prévention disponibles ont été considérablement élargies et l’efficacité des contre-mesures a été scientifiquement évaluée avant d’être largement adoptée. Cette importance accordée à l’évaluation était importante car les efforts antérieurs se poursuivaient pendant des décennies sans évaluation, et lorsque certains de ces programmes ont finalement été évalués, il n’y avait aucune preuve d’efficacité.2Aujourd’hui, les accidents de la route causent un nombre important de décès dans des pays relativement nouveaux. .Une question clé est de savoir comment ces pays peuvent éviter les nombreux décès et blessures graves qui surviennent dans les pays motorisés actuels au cours des décennies où l’utilisation des véhicules automobiles augmentait rapidement, où des contre-mesures inefficaces étaient en place et où des contre-mesures potentiellement efficaces étaient ignorées. Points récapitulatifs Une conséquence de la croissance rapide de l’utilisation de véhicules à moteur dans de nombreux pays est l’augmentation du nombre de décès et de traumatismes.Pour réduire ce bilan, les pays doivent adopter un large éventail de mesures de recherche. La plupart des gains démontrables produits par l’évolution du comportement des usagers de la route résultent de lois sur la sécurité routière bien appliquées.Dans de nombreux pays moins motorisés, un mélange disparate d’usagers de la route se partagent les routes et des mesures locales seront donc nécessaires. tels que l’établissement de normes de sécurité pour les extrémités avant des véhicules automobiles afin de les rendre moins dangereux pour les piétons et les cyclistes