Home >> La Banque mondiale finance un hôpital privé en Inde

La Banque mondiale finance un hôpital privé en Inde

La Banque mondiale, dont le site Web (www.worldbank.org).org) déclare “ Notre rêve est un monde sans pauvreté, ” soutient la construction d’un hôpital privé à Mumbai, en Inde, un mouvement qui, selon certaines agences de santé, crée un précédent pour l’aide au développement de projets qui bénéficieront principalement aux riches. La banque a accordé un prêt à l’Etat du Maharashtra de 134 M $ (£ 89 m), dont 5 % sera utilisé pour construire l’hôpital privé multispécialité. L’hôpital sera dirigé par Wockhardt, la cinquième plus grande compagnie pharmaceutique de l’Inde, qui possédera 51 % Les militants de la santé locale en Inde sont scandalisés que la banque finance un hôpital privé plutôt que des services de soins de santé primaires de base pour les patients les plus pauvres. La campagne Save Public Health Care, une coalition d’organisations non gouvernementales, de syndicats et de militants indiens, a déclaré: «En vertu des instructions du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale, le gouvernement a progressivement retiré ses engagements, même minimes. Les agences internationales de développement s’inquiètent également de la participation de la banque à cette entreprise privée. Mike Rowson, directeur de l’action médicale pour la sécurité mondiale, a déclaré: “ La banque est censée se concentrer sur les pauvres, et elle devrait soutenir les services de santé gérés par le gouvernement, pas un hôpital privé. ” et le gouvernement de l’État du Maharashtra affirme que le nouvel hôpital ne s’adressera pas seulement aux patients riches, car il fournira 10 % de ses services gratuits aux patients qui ne peuvent pas se permettre un traitement médical.Benjamin Thomas, secrétaire pour l’éducation médicale et les médicaments pour le Maharashtra, a déclaré, “ Ce n’est pas seulement la privatisation. Tawhid Nawaz, responsable des tâches à la Banque mondiale, a déclaré au BMJ: “ Le gouvernement de l’Etat pourrait pas géré cet hôpital seul. La banque est autorisée à financer des choses innovantes comme celle-ci. ” Mais certains chercheurs internationaux en santé se méfient des promesses de la banque selon lesquelles cette entreprise privée-publique améliorera la santé de l’Inde.Kasturi Sen, chercheur au département de santé publique de l’université de Cambridge, dit: “ Ce projet est mal considéré. Il est destiné à la profitabilité et n’a rien à voir avec la santé. L’hôpital accueillera une population transnationale très riche qui viendra en Inde pour se faire soigner au lieu de l’Europe. ”