Home >> Le résultat varie en spina bifida ouvert

Le résultat varie en spina bifida ouvert

Les résultats à long terme chez les adultes ayant un spina bifida ouvert vont de

normalité à un handicap sévère. Chasse et Oakeshott

(p 1365) présente un

mise à jour d’une étude prospective basée sur la communauté d’un complet et non sélectionné

cohorte de personnes ayant un spina-bifida ouvert à l’âge moyen de 35 ans. Plus de la moitié des

la cohorte initiale de 117 personnes était décédée et 20 des 54 survivants avaient besoin de soins quotidiens.

Leur traitement médical était principalement assuré par des médecins généralistes. La large

l’éventail des résultats reflète l’étendue du déficit neurologique initial angine et mal de gorge de l’enfant.

Ces informations sont importantes pour les personnes confrontées aux dilemmes

L’autorité britannique chargée de la fécondation et de l’embryologie (HFEA) doit faire appel contre une décision surprise de la Haute Cour juste avant Noël, qui a interdit la présélection La décision a porté un coup sévère à Raj et Shahana Hashmi de Leeds, qui prévoyaient de subir leur troisième traitement avec la fécondation in vitro après Noël. Le couple a reçu la permission de l’autorité d’utiliser le typage des tissus pour essayer de sélectionner un embryon dont le sang du cordon ombilical pourrait guérir leur fils de 3 ans, Zain, qui a été victime de la maladie. thalassémie. Ils ont essayé depuis juillet dernier, jusqu’ici sans succès. Le jugement est une victoire pour le militant pro-vie Josephine Quintavalle, qui a soulevé la contestation de la Haute Cour au nom du groupe de pression Comment on Reproductive Ethics. La loi sur la fécondation et l’embryologie humaines, qui régit l’utilisation d’embryons au Royaume-Uni, ne permet pas la sélection d’embryons par typage tissulaire. La loi confère à l’Autorité de fertilisation et d’embryologie humaines le pouvoir d’autoriser des activités visant à aider les femmes ayant des problèmes de fertilité à porter un enfant à terme. Certains commentateurs ont suggéré que si le typage des tissus ne relevait pas de la compétence de l’autorité, la loi du tout. Mais le juge a dit que ce n’était pas le cas: le parlement n’avait pas l’intention de laisser un domaine aussi controversé non réglementé.