Home >> Nouvelle oxycodone non inviolable: rapport

Nouvelle oxycodone non inviolable: rapport

Les gens ont déjà trouvé un moyen d’injecter de l’oxycodone «inviolable», deux mois seulement après avoir retiré du marché des formes régulières du médicament dans le but de réduire les abus.

Une clinique d’injection supervisée à Sydney a publié un rapport initial avertissant que les formulations inviolables pourraient agir comme une épée à double tranchant.

Le rapport a indiqué que les utilisateurs déterminés étaient toujours en mesure d’injecter le médicament, tandis que d’autres choisissaient de s’injecter des drogues qui comportaient un risque plus élevé de surdose.

Les résultats, obtenus du célèbre centre d’injection sous surveillance médicale de Sydney, ont été présentés la semaine dernière dans le cadre d’une audience sur les prévisions budgétaires, et les autorités examinent la possibilité de remettre sur le marché des formes régulières d’oxycodone.

Le docteur Marianne Jauncey (photo), directrice médicale du centre, a déclaré au médecin australien que malgré une réduction «très nette» des usagers injectant de l’oxycodone au centre depuis l’introduction en avril de la formule inviolable, des injections d’héroïne et de morphine ont été effectuées. « Clairement » tendance à la hausse.

« Nous sommes préoccupés par le fait que l’héroïne et le fentanyl comportent un risque plus élevé de surdosage que l’OxyContin [oxycodone]. Et en effet, en ligne avec cela, nous avons vu nos taux de surdose augmenter sur le site. « 

Elle a également déclaré qu’au cours des dernières semaines, un très petit nombre de personnes avaient trouvé le moyen d’injecter la nouvelle formulation.

Les utilisateurs semblaient chauffer à sec les nouveaux comprimés, avant de les écraser et d’ajouter de l’eau, a-t-elle dit.

«La préparation précédente était soluble dans l’eau, alors que la nouvelle ne l’est pas, la solution finale semble huileuse, ce qui n’est pas de bon augure pour ce qui se passe une fois dans le sang.

Le Dr Jauncey a souligné qu’il fallait stabiliser les tendances avant de pouvoir formuler des hypothèses sur les implications à plus long terme.